À l’heure où la France compte plus de 2,5 millions de Français expatriés à travers le monde, les statistiques montrent qu’au bout de 4 à 5 ans en moyenne, ils reviendront dans leur pays d’origine. Celles et ceux qui reviennent sont les impatriés. Et comme dans tout projet réussi, la façon de préparer son retour sera déterminante. Voici quelques conseils pour un retour réussi  !

 

impatriation déménagement emménagement 

 

1 – Pensez à votre logement bien en amont

Et surtout, ne vous mettez pas la pression. D’autant qu’il y a fort à parier que votre logement de retour en France sera un logement transitionnel. C’est une fois sur place, en fonction de votre installation professionnelle et de celle de vos enfants, que vous pourrez vous permettre de rechercher un logement plus durable.

Si vous rentrez au bercail sans mobilier, recherchez dans un premier temps un logement non meublé en location. Beaucoup plus faciles à trouver, les logements non meublés sont aussi plus nombreux et moins chers que des meublés. Enfin, oubliez le stress de votre futur emménagement et choisissez votre mobilier en location depuis notre site. Nous nous occuperons du reste pour vous.

Quant à la sortie du pays de vos affaires personnelles en mode « conteneur », pensez à choisir un professionnel bénéficiant de toutes les certifications reconnues. Sachez toutefois que même avec une entreprise professionnelle dans le domaine, votre conteneur a de fortes chances d’arriver en retard. Si tel est le cas, notre service de location de mobilier existe entre autre pour palier ce problème récurrent et faire en sorte que votre retour se fasse dans la sérénité.

 

 

2 – L’administratif, toujours l’administratif

La France est réputée (entre autre), pour sa complexité administrative et il faut bien reconnaître que les choses ne se sont pas franchement améliorées, malgré la dématérialisation de plus en plus de démarches administratives. Il est toujours très compliqué d’ouvrir un compte en banque depuis l’étranger quand on, par exemple. Ne négligez surtout pas votre “retour administratif”, n’hésitez pas à vous y prendre en avance et armez vous de patience et de ténacité. Votre prochaine domiciliation bancaire, assurances, sécurité sociale, mutuelle, établissements scolaires pour les enfants : ne laissez rien au hasard et prenez vos dispositions plusieurs mois avant votre retour en France.

 

 

3 – Renseignez-vous sur votre prochaine fiscalité

Une fois que vous aurez décidé le lieu où vous comptez vous installer pour votre retour, prenez contact avec le centre des impôts local afin récupérer toutes les informations relatives à votre fiscalité à venir. Et par rapport au pays que vous vous apprêtez à quitter ? Ne vous laissez pas rattraper par d’éventuelles négligences liées à vos domiciliations fiscales.

 

 

4 – Une fois revenus en France, ne restez pas seuls

Ce n’est pas parce que vous revenez sur votre territoire de naissance que vous ne souffrirez pas de solitude les premiers mois. En effet, même si vous “rentrez à la maison”, n’oubliez pas que vous quittez un réseau professionnel, un réseau d’amis et puis des expériences vécues inoubliables. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons dès votre retour en France, de reconstruire votre réseau en vous investissant dans une association, un réseau professionnel ou encore sportif. L’idée est de tisser de nouveaux liens le plus rapidement possible et surtout dans le plaisir !